albarelle


albarelle

albarelle nom féminin (italien alberello) Vase cylindrique, à panse concave, qui servait surtout à contenir drogues et onguents. (D'origine islamique, ce type a été repris en Europe à la Renaissance.)

I.
⇒ALBARELLE1, subst. fém.
BOT. Champignon comestible du genre bolet croissant sur le châtaignier et le peuplier blanc.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén.
Étymol. ET HIST. — 1845 bot. (BESCH. : Albarelle [...] Champignon qui croît sur le châtaignier et le peuplier blanc, et qui est bon à manger).
Empr. à l'ital. albarello, albarella « id. » attesté dep. le XVIe s. (G. SODERINI 1526-1597, Il trattato della cultura degli orti e giardini, II, 146 ds BATT. t. 1 1961) lui-même dér. de albero « arbre ».
BBG. — BÉL. 1957. — BOISS.8. — MONT. 1967.
II.
⇒ALBARELLE2, subst. fém.
Vase cylindrique en faïence, fabriqué en Italie et qui servait à conserver des parfums ou des remèdes. Synon. cornet de pharmacie (on disait aussi magdaléon) :
« C'est d'inspiration italienne, mais ce n'est déjà plus italien », dit le Dr Chompret en parlant de la faïence de Nîmes au XVIe siècle. En effet, c'est un Français, Antoine Syjalon (1548-1590), qui est l'auteur de ces chevrettes, de ces albarelles et de ces plats d'influence plus ou moins italienne, dont le décor de fond, semblable à celui de Faenza, comprend principalement des feuilles d'acanthe, des masques grotesques et des dauphins.
G. FONTAINE, La Céramique française, 1965, p. 28.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — 1860 « cornet de pharmacie » (PICOLPASSI, L'Art du potier, 15 ds GAY t. 1 1887 [lire G. Piccolpasso, potier ital. ca 1548 d'apr. R. JEAN, Les Arts de la terre, Manuel d'hist. de l'art, 1911, p. 92. Trad. de son ouvrage de 1560 par CLAUDIUS POPELIN, Les Troyes libvres de l'art du potier, 1860, d'apr. T. DECK, La Faïence, 1903] : Cestuy-ci poinct ne se trouve qu'emmy les maistres italiens, il ait autre nom que l'Albarelle, ne qu'il se nomme aultrement dans les pharmacies. Régulièrement se fasconne d'une seule pièce et à des grandeurs diverses); 1897 (Nouv. Lar. ill. Albarelle : Vase italien de faïence de forme cylindrique, ayant le pied et l'orifice plus étroits que la panse. Les albarelles sont « les cornets de pharmacie » des amateurs d'antiquités, elles furent en usage aux XVIe et XVIIe siècles).
Empr. à l'ital. albarello, alberello « id. » attesté dep. ca 1353 (BOCCACCIO, Dec., 7-3 (163) ds BATT. t. 1 1961 : Lasciamo stare le lor celle piene d'alberelli di lattovari e d'unguenti colmi [...]) lui-même dér. de albaro, albero « peuplier » (G. DEVOTO, Avviamento alla etimologia italiana; d'apr. B. MIGLIORINI, A. DURO, Prontuario etimologico della lingua italiana, le lat. vulg. albarus est dér. de albus « blanc ») dont à l'orig. provenait le bois utilisé pour faire ces vases.
L'hyp. d'un rapprochement de l'ital. albero, albaro avec l'ital. albuolo « récipient » (< lat. alveolus) émise en 1723-24 par SALVINI, Annotazioni al commento del Boccaccio sopra Dante, 376 ds TOMM.-BELL. 1929 ne convient pas du point de vue morphol.; celle d'un étymon lat. albarius « crépi [vase à crépi?] », DEI, ne convient pas au point de vue sém.
BBG. — GAY t. 1 1967 [1887].

1. albarelle [albaʀɛl] n. f.
ÉTYM. 1845; ital. albarello, de albaro « peuplier ».
Bot. Champignon comestible « qui croît sur le châtaignier et le peuplier blanc » (Bescherelle). Syn. : pholiote du peuplier.
————————
2. albarelle [albaʀɛl] n. f.
ÉTYM. 1560; de l'ital. albarello (→ 1. Albarelle), de albaro « peuplier », du lat. pop. albarus, de albus « blanc »; les vases étaient d'abord faits de bois de peuplier.
Techn. Vase cylindrique en faïence utilisé dans les pharmacies. Syn. : cornet de pharmacie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • albarelle — (al ba rè l ) s. f. Champignon bon à manger, qui croît sur le châtaignier et le peuplier blanc …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • matricule — [ matrikyl ] n. f. et m. • 1460; bas lat. matricula 1 ♦ N. f. Admin. Registre, liste où sont inscrits (⇒ immatriculer), avec un numéro d ordre, les noms de toutes les personnes qui entrent dans une collectivité, un groupe ou un système organisé.… …   Encyclopédie Universelle

  • Murato — 42° 34′ 41″ N 9° 19′ 36″ E / 42.5780555556, 9.32666666667 …   Wikipédia en Français

  • Liste der Kulturgüter von nationaler Bedeutung im Kanton Tessin — Diese Liste enthält alle national bedeutenden Kulturgüter (A Objekte) im Kanton Tessin, die in der Ausgabe 2009 des Schweizerischen Inventars der Kulturgüter von nationaler und regionaler Bedeutung vermerkt sind. Sie ist nach politischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Murato — (Muratu) …   Deutsch Wikipedia

  • Albarello — Boutique d apothicaire par Jost Amman et Hans Sachs, 1568 …   Wikipédia en Français

  • Liste des biens culturels d'importance nationale dans le canton du Tessin — Blason du canton du Tessin. Cette liste présente les biens culturels d importance nationale dans le canton du Tessin. Cette liste correspond à l édition 2009 de l Inventaire Suisse des biens culturels d importance nationale (Objets A) pour le… …   Wikipédia en Français

  • Hotel Ristorante Lanca — (Аскона,Швейцария) Категория отеля: Адрес: Via Albarelle 5, 6612 Аскона, Шве …   Каталог отелей

  • Hotel Eden Roc — (Аскона,Швейцария) Категория отеля: 5 звездочный отель Адрес: Via Albarelle 16, 6612 Аско …   Каталог отелей

  • Ristorante degli Angioli — (Аскона,Швейцария) Категория отеля: Адрес: Via Albarelle 3, 6612 Аскона, Шве …   Каталог отелей


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.